Drainage sol humide

Pour garantir la stabilité des constructions, le sol doit avant tout être bien stable. La présence d’eau et d’humidité ne permet pas de garantir cette stabilité. Il faut donc trouver des solutions pour éliminer toute forme de menace causée par les eaux. Le drainage est une des solutions pour venir à bout de l’humidité dans le sol.

Demandez des devis de drainage de sol humide

Qu’est-ce qu’un drainage de sol humide ?

Les fondations de maison peuvent être fragilisées par l’humidité présente dans le sol. Dans certains cas, l’infiltration n’est pas suffisante pour garantir l’évacuation des eaux. Le drainage est donc nécessaire pour stabiliser le terrain et l’infrastructure bâtie dessus. Il s’agit de faciliter l’évacuation des eaux vers un réseau dédié à cet effet. La combinaison de différents procédés tels que la fosse, le béton, le film géotextile, la tuyauterie et les graviers constitue le drainage. Le principe est de permettre aux eaux de couler vers un endroit prévu à cet effet que cela soit un réseau public ou privé. De cette façon, le sol reste moins lourd et plus stable.

Quand faut-il drainer un terrain humide ?

Le drainage d’un sol peut être effectué avant, pendant ou après la phase de construction. L’important est de s’y mettre au bon moment, c’est-à-dire quand le terrain regorge d’eau et devient lourd. Sachez qu’un sol humide gèle plus rapidement pendant l’hiver à cause de l’eau emprisonnée par la terre. Un autre symptôme de terrain humide est l’apparition des racines asphyxiées. Ce phénomène se traduit par le jaunissement des feuillages. Des maladies peuvent ainsi apparaître sur les plantes et contribuent au ralentissement de la croissance de ces dernières. Dans certains cas, la croissance peut être stoppée totalement. Aussi, des mousses et des moisissures peuvent apparaître au niveau de la fondation. Au moment de l’apparition de l’un de ces symptômes, il faut réagir en installant un système de drainage.

Demandez des devis de drainage de sol humide

Les étapes à suivre pour drainer un sol humide

Le traitement de l’humidité à travers un drainage de sol passe par différentes étapes. Le respect des principes et des réglementations constitue la pierre angulaire de la réussite des travaux.

1- Préparation et planification de la pose du drain

La préparation et planification des tâches figurent parmi les priorités. C’est pendant cette phase que l’emplacement des différents éléments du drainage est repéré. Aussi, les matériaux et matériels nécessaires pour le projet sont évalués et acquis.

2- Creuser la tranchée

Une fois la préparation et la planification terminées, la phase de fouille peut commencer. Il s’agit de creuser une tranchée autour de la construction pour recevoir les éléments de drainage. La tranchée doit faire 50 cm de profondeur et 30 cm de largeur. Elle doit être légèrement inclinée vers le point d’évacuation. Il est possible de réaliser cette étape à la main. Louer une mini-pelle peut aussi accélérer les travaux. Pour un budget de 300 euros environ pour une journée, le jeu en vaut la chandelle.

3- Pose des divers éléments constituant le drain

La dernière étape consiste à mettre en place les éléments constituant le drain. Il s’agit de couler du béton sur le fond de la tranchée. On peut aussi utiliser un film géotextile pour empêcher la terre de boucher le drain. Ce film est à poser par-dessus le tuyau PCV préalablement perforé. Le diamètre du tuyau peut varier de 60 cm à 150 cm selon les besoins. Il faut par la suite recouvrir par du gravier le tuyau de drainage après l’avoir raccordé au réseau ou au système d’évacuation d’eau. Rebouchez le reste de la tranchée par de la terre par-dessus.

Ainsi, la mise en place d’un système de drainage peut intervenir avant, pendant ou après une construction. Le but étant d’évacuer les eaux et humidités dans le sol. Les travaux peuvent être effectués par tout le monde. Il suffit d’avoir les outils et matériaux nécessaires pour les travaux.