Remontée eau sol

La présence d’humidité figure parmi les facteurs de dégradation de la maison ainsi que celle de la santé de ses occupants. Une mauvaise isolation est l’une des causes fréquentes de l’apparition de l’humidité. L’isolation en question concerne la toiture, le mur et le sol. La remontée d’eau par le sol est particulièrement incommodante et cet article en parle.

Recevez des devis gratuitement pour le traitement de l’humidité

Qu’est-ce qu’une remontée d’eau par le sol ?

Il faudrait avant tout connaître les différences entre une remontée d’eau par le sol et une remontée d’eau par capillarité. La remontée d’eau par capillarité se manifeste au niveau des murs, surtout sur la partie basse. Les conséquences d’une remontée d’eau par capillarité se constatent en observant :

  • Les efflorescences de sels (salpêtre par exemple),
  • L’apparition de champignons et de moisissures sur les murs.

Par contre, une remontée d’eau par le sol se manifeste au niveau des carrelages par le biais de suintement et des traces d’humidité au niveau des parquets ou du dallage.

Pourquoi y a-t-il remontée d’eau par le sol ?

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la remontée d’eau par le sol. Il peut s’agir :

  • D’un défaut (fissure ou jointure non effective) sur un conduit d’eau enterré,
  • Une canalisation souterraine défectueuse,
  • La période de dégel,
  • La condensation provoquée par la différence de température et le taux d’humidité entre l’air et le sol,
  • La mauvaise isolation du sol.

Méthodes utilisées pour éviter la remontée d’eau par le sol

Il existe plusieurs techniques pour lutter contre la remontée d’eau par le sol. En voici quelques-unes qui peuvent vous être utiles.

Injection de résine

La première méthode consiste à injecter de la résine sur les jointures des carrelages. Cette technique de réparation est plutôt récente dans le métier du bâtiment afin d’éliminer l’eau qui remonte du sol. Cette opération permet de combler les interstices ou les fissures présentes sous le carrelage avec de la résine époxy. En effet, cette solution est recommandée au lieu d’opter pour la dépose de l’ensemble du carrelage. Toutefois, une grande précision est de mise quant à l’artisan qui va effectuer l’opération.

Recevez les tarifs d’experts locaux gratuitement pour le traitement de l’humidité

Drainage

L’autre solution est de recourir au drainage. Il s’agit d’un assainissement du sol se trouvant autour de la maison. Cette technique permet l’évacuation des eaux stagnantes correctement. La pose d’un drain permet aussi de recueillir les eaux souterraines et de les acheminer vers un puisard ou un réseau public. Concrètement, cette solution consiste à poser le drain tout au long de la fondation de la maison.

Quant au drain, il s’agit d’utiliser des graviers, des tuyaux PVC perforés et d’un feutre géotextile, le tout disposé dans une tranchée. Cette dernière est creusée à 1 m environ de la fondation, avec une largeur de 30 cm et une profondeur de 50 cm. Observez une pente d’environ 1 cm par mètre jusqu’au point de collecte (puisard, épandage).

Cuvelage anti-humidité

La troisième technique pour lutter contre la remontée d’eau par le sol est le cuvelage anti-humidité. Cette solution intervient si le drainage est inefficace ou impossible à réaliser. Il s’agit d’installer un caisson étanche dans le sous-sol ou dans la cave de la maison. Concrètement, le cuvelage consiste à consolider une structure souterraine afin de la rendre plus performante contre les eaux et les infiltrations. Plusieurs éléments interviennent alors, tels que :

  • Le mortier bicouche,
  • La chape étanche,
  • Des solins d’étanchéité,
  • Et de l’enduit de finition.

Le cuvelage demande une grande expertise de la part de l’exécuteur. La manipulation de produits spécifiques (ciment et enduit hydrofuge) exige donc le recours à des professionnels du bâtiment.

Mais quelle que soit la technique choisie, il faut veiller à l’efficacité de la solution, car les dégâts causés par la remontée d’eau et l’infiltration peuvent devenir désastreux.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *