Taux humidité maison saine

L’humidité d’une maison ne doit être ni trop humide ni trop sèche. C’est donc un paramètre capital à vérifier régulièrement. À cet effet, le taux d’humidité d’une maison doit être à la bonne proportion. Le rapport idéal dans une maison doit se situer entre 40 et 60 %. Il faut donc garder le taux d’humidité d’une maison saine à ce niveau.

Demandez des devis de traitement d’humidité dans une maison saine

Quel taux d’humidité idéal dans une maison saine ?

Pour demeurer dans un environnement sain, il est impératif que l’air ne soit ni trop humide ni trop sec. En effet, un air trop humide engendre l’apparition des moisissures et des acariens. Tandis qu’un air trop sec entraîne l’assèchement des voies respiratoires. Ce qui peut provoquer des crises d’asthme pour les personnes sensibles, sans oublier de fragiliser également les yeux. L’un comme l’autre est donc néfaste pour la santé.

Le degré d’hygrométrie est très simple à mesurer. Il suffit de vous munir d’un hygromètre, un petit appareil facile à utiliser et disponible dans les grandes surfaces de bricolage. Idéalement, le bon taux d’humidité doit se situer entre 40 % et 60 %. Mais les normes européennes indiquent un degré plus large, c’est-à-dire entre 30 % et 70 %. Par contre, d’après les spécialistes, un taux au-dessus de 60 % représente un problème d’humidité dans votre logement. Et au-dessus de 40 %, l’air devient trop sec.

Comment maintenir le bon taux d’humidité dans une maison ?

Trop humide ou trop sèche, votre maison deviendrait inconfortable ; et pire, elle aurait des effets néfastes sur la santé. C’est pour cette raison qu’il faut maintenir l’humidité au bon taux, mais comment ?

Comment mesurer le taux d’humidité dans une maison ?

Comme il a été mentionné précédemment, pour vérifier le taux d’humidité dans une maison, il faut vous procurer un testeur d’humidité hydrométrique. En hiver, l’air a tendance à s’assécher quand vous avez tout calfeutré et démarré le chauffage. Pour votre bien-être ainsi que celle de votre maison, vous devriez garder le taux d’humidité de 30 % en période hivernale. Dans ce cas, utilisez l’hygromètre pour connaître le taux exact et agir en conséquence. C’est en fonction des chiffres affichés sur l’appareil que vous prendrez les mesures adéquates.

Comment remédier à un air trop sec ?

Face à un air ambiant trop sec, la solution la plus simple est de mettre en place des humidificateurs d’air. Installez-les dans les différentes pièces de vie de votre habitation, comme le salon, les chambres et autres. Il existe en tout deux modèles de saturateurs d’air :

  • L’humidificateur à évaporation
  • L’humidificateur à ultrasons.

Certains de ces dispositifs sont spécialement conçus pour les chambres de bébé, dont la voie respiratoire est encore très sensible. Vous pouvez également choisir un appareil deux en un, soit un humidificateur équipé d’un purificateur d’air.

Comment faire pour un taux d’humidité élevé ?

Si votre maison présente un problème d’humidité, plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de la cause du problème. Pour un traitement d’humidité, les solutions les plus simples sont :

  • L’aération systématique des pièces humides comme les salles de bain, la buanderie, la cave, la cuisine, etc.,
  • L’installation d’un déshumidificateur dans les pièces à traiter,
  • L’installation d’une VMC dans les cas les plus graves.

Demandez des devis de traitement d’humidité dans une maison saine

Les signes avant-coureurs d’un mauvais taux d’humidité

Dans le cas où vous ne disposez pas d’un hygromètre, de nombreux indices peuvent vous aider à connaître si le taux d’humidité est trop élevé ou insuffisant. Dans le cas d’un taux d’humidité supérieur à la normale, vous pouvez constater des condensations et des moisissures sur vos plafonds et murs. Aussi, votre papier peint se décolle ou votre peinture se craquelle. Vous pouvez aussi remarquer la prolifération de micro-organismes comme les acariens.

Pour le cas d’un taux d’humidité insuffisant, les conséquences concernent surtout votre santé. Il peut s’agir de maux de tête à cause d’une fatigue accrue ou d’une déshydratation provoquée par une sudation trop forte. Il y a aussi les irritations des yeux, les allergies et l’asthme dus à l’apparition de poussières. Et pour finir, vous serez confronté à des gercements des lèvres, congestions nasales et sinusites.

Il est ainsi primordial de contrôler régulièrement le taux d’humidité dans votre maison et de suivre les astuces simples de ce guide pour vous aider.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *