Dégâts eaux

Les causes d’un dégât des eaux peuvent être multiples. Quoi qu’il en soit, il faut effectuer une déclaration de sinistre de dégâts des eaux auprès de votre assurance. Vous devez consulter votre contrat d’assurance pour savoir si la réparation de dégâts des eaux est couverte par celle-ci. Et pour simplifier la réparation, il est nécessaire de compléter un constat de dégâts des eaux. Retrouvez les détails dans ce guide.

Demandez des devis pour le traitement de l’humidité dans votre maison

Que faire en cas de dégâts des eaux ?

Que cela soit une fuite du ballon d’eau chaude sanitaire, une rupture de canalisation ou une infiltration par le toit, il faut agir vite en cas de dégâts des eaux.

  • La première chose à faire est de protéger votre habitation et alerter vos voisins, propriétaires ou syndics.
  • Ensuite, vous devez déterminer l’origine du sinistre et prendre toutes les mesures possibles pour éviter que l’eau coule.
  • Une fois l’origine déterminée, mettez des bassines ou des seaux sous la fuite et épongez l’eau qui s’est répandue. Il est même nécessaire de couvrir le sol avec des torchons et des serpillières.

Si le dégât des eaux vient du voisinage, il faut remplir un constat amiable.

  • En outre, la prochaine étape est de contacter votre assureur pour déclarer le dégât des eaux.
  • Faites, par la suite, constater les dégâts par un professionnel. Ce dernier sera envoyé d’urgence par votre assureur dans le but d’évaluer les dommages. Cela lui permet de définir le montant de votre indemnisation.

Demandez des devis pour le traitement de l’humidité dans votre maison

Démarches pour réparer un dégât des eaux

Dès que vous constatez une forte humidité ou un dégât des eaux, il faut vite intervenir. La réparation de ce genre de dommage se fait en quelques étapes.

Déterminer l’origine du dégât des eaux

Quand les premiers signes d’une fuite susceptible de provoquer des dégâts apparaissent, le bon réflexe est d’identifier la source de celle-ci et de tenter au plus vite de le stopper. Si la source de la fuite se trouve dans votre maison, vous devez couper le robinet d’arrivée d’eau. Si en revanche, elle vient de chez votre voisin, vous devez prévenir immédiatement les personnes concernées.

Si la fuite est importante et que vous ne parvenez pas à l’arrêter, vous devez à tout prix contacter les pompiers. Dans le cas où le logement est complètement inondé, vous devez impérativement couper le courant.

Réaliser les premières réparations

Une fois les dégâts repérés et arrêtés, vous pouvez procéder aux premières réparations. Les travaux dépendent de la nature des dégâts. Parmi les dommages apparents, il y a les moquettes et planchers détrempés, les papiers peints décollés, les revêtements soulevés et les mobiliers endommagés. Pour exécuter les travaux d’urgence, vous devez faire appel à des professionnels agréés par votre assureur. Si ces derniers ne sont pas joignables, vous devez quand même effectuer ces travaux. Mais pensez à bien conserver les factures et même à prendre chaque étape des travaux en photos.

L’assèchement

Les dommages non apparents peuvent nuire à la solidité de l’habitation. L’étape d’assèchement est beaucoup plus compliquée. En effet, si l’eau s’est infiltrée dans les murs ou sous les dalles, les risques de détérioration et de moisissures sont importants. À cet effet, avant d’effectuer les travaux de rénovation, assurez-vous que les murs et les sols sont bien sains et secs. Tous les moindres recoins doivent être desséchés. Vous pouvez même utiliser un testeur d’humidité pour en être sûr.

Dans quel cas les dégâts des eaux sont-ils couverts par l’assurance ?

Avant de déclarer le sinistre auprès de votre assurance, il est nécessaire de lire attentivement le contrat d’assurance pour savoir ce qui est garanti ou non en cas de dégâts des eaux. À ce titre, l’assurance couvre les dommages engendrés au bien de l’assuré issus de :

  • Fuites, ruptures et débordements des conduites d’eau ou de dispositif à effet d’eau,
  • Engorgement et débordement des chéneaux et gouttières,
  • Infiltration d’eau ou de grêle à travers le toit,
  • Infiltration au travers des terrasses, balcons, ciels vitrés, verrières, joints d’étanchéité, etc.

Demandez des devis pour le traitement de l’humidité dans votre maison

Tous ces cas de figure sont généralement garantis par les assurances. Sachez que certains cas ne sont pas garantis par l’assureur, tels que les dommages liés à la condensation, à l’humidité et à la rupture de canalisations souterraines. Prenez ainsi le temps de consulter votre contrat d’assurance avant de déclarer les dégâts.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *