Laine de verre humide

La mise en place d’une toiture et de son isolation reste une tâche dédiée aux professionnels. En effet, il se peut que le toit soit la source d’une multitude de difficultés, dont le problème d’humidité sous toiture. Si elle n’est pas posée dans les règles de l’art, cela peut rendre la laine de verre humide. Les problèmes d’humidité sous toiture peuvent ainsi être graves sans les réparations adéquates.

Obtenez gratuitement les devis d’artisans locaux pour la pose de laine de verre sous toiture

Qu’est-ce qui provoque l’humidité sous toiture ? 

L’humidité sous toiture ne résulte pas toujours d’une fuite dans le toit. Elle peut être, en effet, due à des erreurs de montage des éléments qui la composent. Elles peuvent s’agir :

  • D’un écran de sous toiture utilisée à mauvais escient,
  • D’une pose incorrecte de la laine de verre,
  • L’absence de chatières,
  • D’une clôture du faîtage, alors qu’il n’y a pas lieu,
  • D’un non-respect des normes en termes d’humidité.

Toutes ces malfaçons peuvent inévitablement conduire à une ventilation insuffisante de l’air, d’où l’apparition des humidités.

Comment remédier à un problème d’humidité sous toiture ?

Avant tout, essayer de savoir si la laine de verre est humide en partie ou totalement. Aussi, la solution adoptée doit dépendre des matériaux de couverture.

En cas d’humidité partielle

S’il s’agit d’une humidité partielle, c’est-à-dire sans eau stagnante, la laine de verre peut vite être séchée grâce à la ventilation du toit. Dans le cas d’un comble aménagé, la pente de la toiture évite la stagnation de l’eau et la lame d’air ventilée favorise le séchage de la laine. Il convient donc de garder cette lame d’air ventilée sous la totalité de la hauteur des rampants. Pour les combles perdus, la ventilation du comble perdu aide la laine de verre à sécher rapidement et efficacement.

En cas d’humidité plus importante

Dans le cas où il y a stagnation d’eau, vous devez attendre que la laine isolante se sèche pour savoir s’il faut le remplacer ou non. De ce fait, pour aider l’évacuation de l’eau, percez la parure du plafond avec quelques trous sur la partie humidifiée. Il est déconseillé de manipuler la laine en état humide pour préserver sa cohésion. Il est également déconseillé de presser la laine pour essayer de supprimer l’eau. Par contre, vous pouvez utiliser un déshumidificateur pour accélérer le séchage des parois. Une fois séché, vérifiez l’état de l’isolant, les plaques de plâtres et le revêtement. Si ces éléments ont dégradé sous l’effet de l’humidité, il faut les remplacer.

En cas de couverture humide

La résolution de problème d’humidité diffère selon que la couverture de la toiture est en bois ou en métal. Dans le cas du bois, il est conseillé d’utiliser un écran de sous toiture. Pour un écran respirant, il doit être posé directement avec l’isolant avec la faîtière totalement fermée. Si l’écran est non respirant, il faut laisser un espace d’air de 2 cm sur la face inférieure de l’écran avec la faîtière ouverte. En outre, pour une couverture en métal, il faut utiliser un régulateur de condensation. Celui-ci est normalement intégré sur la face inférieure du bac d’acier.

Obtenez gratuitement les tarifs d’artisans locaux pour la pose de laine de verre sous toiture

Erreurs à éviter pour gérer le problème d’humidité sous toiture

En premier lieu, contrairement à ce que l’on croit, il n’est surtout pas besoin d’un espace entre le système d’isolation et la sous-toiture afin de permettre la ventilation. En effet, plus l’air extérieur pénètre sous le toit, plus le risque d’humidité est élevé. Le fait de remplir complètement l’espace compris entre la sous-toiture et le pare-vapeur, reste le meilleur moyen de prévenir la condensation.

Par ailleurs, évitez d’i0staller trop peu d’isolant. C’est une erreur de croire qu’une couche épaisse d’isolant entraîne des moisissures. Au contraire, l’humidité apparaît là où il n’y a pas d’isolant ou alors là où l’isolant n’est pas installé selon les règles de l’art. Si vous utilisez de la laine minérale, celle-ci doit avoir une épaisseur entre 12 et 20 cm.

Enfin, une toiture isolée en pente doit être parfaitement imperméable à l’air et à l’humidité. Dans le cas contraire, cela peut aggraver les risques d’humidité interne.