Tout savoir sur la VMC hygroréglable

En plus d’être obligatoire, la VMC hygroréglable offre plus d’avantages par rapport à la ventilation naturelle. Le modèle le plus courant pour ce système est la VMC simple flux, outre celle double flux qui vient de faire son apparition. Sachez aussi qu’il existe deux types de ventilation mécanique contrôlée, notamment la VMC autoréglable et la VMC hygroréglable.

Obtenez gratuitement des devis d’installation de VMC

Comment fonctionne la VMC hygroréglable ?

La VMC hygroréglable est un système de ventilation à simple flux. Elle assure le renouvellement de l’air que cela soit en neuf ou en rénovation. En principe, elle adapte le débit d’air renouvelé en fonction du taux d’humidité. D’où son autre appellation de VMC autoréglable à détection d’humidité. Le fonctionnement de la VMC est basé sur un extracteur électrique ou ventilateur inversé. Celui-ci est, en général, installé dans le grenier et aspire l’air humide et pollué pour faire rentrer l’air neuf de l’extérieur.

Techniquement, le moteur de la VMC aspire et extrait par la suite l’air vicié depuis les pièces telles que la salle de bain, la cuisine ou les toilettes. Ce processus fait que l’air entre dans le logement par l’entrée d’air au niveau des pièces principales. Avec la VMC hygroréglable, le renouvellement de l’air ajusté aux besoins permet d’optimiser les consommations énergétiques, et ce, que cela soit au niveau du chauffage ou de la consommation électrique du moteur.

100 % gratuit : devis d’installation de VMC

Comment choisir une VMC hygroréglable ?

Le choix d’une VMC hygroréglable se fait en fonction de plusieurs critères. Ci-après les détails.

La consommation de la VMC hygroréglable

La consommation est un critère de choix essentiel. Certes, il existe divers modèles et ils ne disposent pas tous des mêmes prestations :

  • L’ancienne génération possède une consommation 40 W.
  • La VMC hygroréglable classique est de 20 W.
  • La VMC hygroréglable basse conso est de 9 W.

Étant donné que ce type de produit présente une durée de vie de 10 ans, il y a tout intérêt à choisir les VMC les plus performantes.

Les bouches de la VMC hygroréglable

Le système VMC est composé d’un ventilateur relié à des bouches d’extraction à l’aide des gaines. Ainsi, la VMC hygroréglable fonctionne de pair avec des bouches également hygroréglables. Il faut donc s’assurer de choisir des bouches spécialement adaptées à cette fonction. Ces dernières sont alimentées soit sur secteur, soit par piles. Aussi, elles sont dotées d’une commande automatique par détection de présence ou d’une commande manuelle avec une tirette, un interrupteur ou une télécommande. En outre, il faut également tenir compte du design et opter pour des versions plus récentes. Ces dernières sont beaucoup plus discrètes. Pour certaines personnes, elles marient la couleur de la bouche avec la décoration intérieure.

Les entrées d’air et la vitesse de la VMC hygroréglable

Les entrées d’air se doivent également d’être hygroréglables avec un flux d’air dirigé vers le plafond pour offrir plus de confort. Certaines d’entre elles sont équipées d’un filtre à pollen à changer au moins une fois par an. Pour ce qui est du design, vous trouverez facilement des modèles aux couleurs personnalisables. Concernant la vitesse, certains moteurs possèdent de nombreux niveaux de vitesse pour évacuer plus rapidement l’air vicié. Il existe même des modèles HP ou Haute Pression.

Comparez des devis gratuits d’installation de VMC

La différence entre VMC hygroréglable et VMC autoréglable

La VMC autoréglable est le modèle basique en termes de ventilation. Elle dispose d’un moteur et des bouches d’extraction situées dans des pièces humides. Par contre, le débit d’air est régulier et permanent que la pièce soit humide ou non. Tel est aussi le cas pour l’air entrant : celui-ci se trouve au niveau des pièces sèches comme la chambre ou le salon. L’air neuf pénètre dans la maison à un débit constant sous l’action de l’aspiration. Donc, avec la VMC autoréglable, avec ou sans humidité, l’air entre et sort en même quantité.

Quant à la VMC hygroréglable, l’air est extrait en fonction du taux d’humidité. En d’autres termes, plus l’air sera humide, plus le débit d’aspiration sera élevé.

Ainsi, votre choix de VMC ne doit pas être fait à la légère. Pensez mûrement à vos besoins et à votre budget.