Un taux d’humidité trop élevé ou trop bas est source de problèmes d’humidité dans une maison. Le réglage du taux d’humidité avec une VMC est une excellente solution pour contrer ce problème. En effet, la VMC est l’un des meilleurs dispositifs pour permettre de profiter d’une ventilation efficace dans un logement, et pour éviter les problèmes d’humidité. Voyons comment réaliser le réglage du taux d’humidité avec une VMC.

Devis d’étanchéité 100% gratuits

Quel est le taux d’humidité d’une maison dans l’idéal ?

L’air de votre maison ne vous paraît pas sain ? Vous le trouvez lourd ? Vous souffrez d’allergies régulières ou de troubles respiratoires ? La maison souffre de problèmes d’humidité ? Dans ces différents cas, il se peut tout simplement que le taux d’humidité dans votre logement est peut-être supérieur ou inférieur à la normale :

  • Pour les médecins, le taux d’humidité idéale pour les maisons individuelles se situe entre 40% et 60%, surtout pour les personnes qui ont une santé fragile.
  • Néanmoins, un taux d’humidité situé entre 45% et 65% est acceptable. Ce taux peut varier selon les températures extérieures, le chauffage dans la maison et les problèmes d’humidité.
  • On considère qu’une maison dont le taux d’humidité est supérieur à 65 % ne tardera pas à souffrir de problèmes d’humidité (moisissures, champignons, etc.).

Une maison mal isolée ou mal ventilée est souvent sujette à l’humidité, avec un taux d’humidité bien supérieur à la normale.

À savoir : si vous voulez connaître le taux d’humidité dans votre maison, vous pouvez le mesurer grâce à un hygromètre. Il s’agit d’un appareil qui analyse l’air ambiant à l’intérieur de votre logement et vous donne le résultat en quelques minutes.

Gratuits : vos devis pour réaliser votre étanchéité

Comment faire baisser le taux d’humidité dans une maison ?

Une meilleure ventilation est nécessaire pour faire baisser le taux d’humidité à l’intérieur de votre maison.

Voici quelques astuces à appliquer pour maintenir le taux d’humidité en dessous de 60 % :

  • Faites appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic d’humidité. Cela vous permettra de connaître réellement le taux d’humidité dans votre maison, de savoir d’où vient le problème et quel est le traitement le plus approprié.
  • Aérez votre maison au moins une quinzaine de minutes par jour, de préférence la matinée.
  • Installez chez vous des entrées et sorties d’air. Leur dépoussiérage fréquent est nécessaire pour assurer une ventilation optimale.
  • Détalonnez les portes.

Pour une ventilation plus efficace, vous pouvez recourir à un dispositif spécialement conçu dans cette optique, notamment la VMC (pour Ventilation Mécanique Contrôlée). En effet, certains modèles de VMC permettent de régler le taux d’humidité d’une maison ou d’un appartement de manière automatique.

Demandez des estimations gratuites sur le prix de vos travaux

Réglage du taux d’humidité avec la VMC

Il est nécessaire de réguler le taux de ventilation et d’humidité dans une maison trop humide. Parmi les solutions les plus efficaces qui se trouvent sur le marché, on cite la ventilation mécanique contrôlée (VMC), qui est la solution de ventilation préférée des Français.

Régler l’humidité grâce à la VMC autoréglable

La ventilation mécanique contrôlée est un système qui extrait l’air pollué dans un local, pour le remplacer par de l’air frais. Cela permet de renforcer non seulement les conditions d’hygiène, mais également le confort dans votre maison. La circulation de l’air produite par la VMC est constante toute l’année.

Le modèle de VMC le plus basique est la VMC autoréglable, qui fonctionne en continu pour maintenir constamment le taux d’humidité à un niveau égal :

  • La VMC insuffle l’air neuf dans les pièces principales sèches et évacue l’air vicié des pièces ou techniques. Ces dernières sont les pièces humides : cuisine, salle de bain et w.c.
  • La VMC autoréglable est discrète, silencieuse et offre une humidité constante dans le logement. Pour moduler le débit d’air insufflé à l’intérieur de votre maison, vous pouvez plus ou moins ouvrir ou fermer les grilles d’aération posées dans les pièces de vie.
  • Une fois réglée, la VMC autoréglable fonctionnera de manière constante, pour que le taux d’humidité ne grimpe pas.

On notera que la VMC autoréglable est la moins coûteuse et la plus basique. En revanche, elle a le principal défaut de refroidir les pièces dans lesquelle elle est installée, et donc d’augmenter légèrement vos dépenses de chauffage.

La VMC hygroréglable pour un meilleur taux d’humidité

Le principal avantage de la VMC hygroréglable est qu’elle permet de réguler le débit de l’air selon le degré d’humidité. Ce type de VMC est surtout utile pour les pièces humides, d’autant plus s’il n’est pas possible d’aérer celles-ci de manière naturelle (pas de fenêtre).

Deux types de VMC hygroréglables existent :

  • Type A : ce sont les bouches d’extraction qui régulent le débit de ventilation en prenant en compte l’hygrométrie. Les entrées d’air, elles, assurent un débit fixe.
  • Type B : les entrées d’air et les bouches sont toutes les deux variables selon l’humidité.

L’avantage d’une VMC hygroréglable est qu’elle assure un parfait maintien du taux d’humidité. Comme elle ne fonctionne que lorsque l’humidité est trop haute, et non pas en continu, elle consomme moins d’énergie qu’une VMC autoréglable. C’est une solution idéale dans une pièce humide, comme la salle de bain.

VMC avec capteur d’humidité

Installer une VMC autoréglable ou hygroréglable dans votre maison est déjà une solution efficace pour régler le taux d’humidité. Toutefois, une VMC avec capteur d’humidité peut s’avérer tout aussi efficace en rénovation :

  • Vous pouvez adjoindre à votre VMC traditionnelle un capteur d’humidité, en mesure de mesurer le taux d’humidité d’une maison.
  • Ce capteur permet d’activer ou de désactiver la VMC à laquelle il est associé, pour maintenir le taux d’humidité défini à l’avance.
  • La VMC fonctionnera ainsi de façon autonome, ce qui en outre vous fera réaliser des économies d’électricité.

Le capteur d’humidité est pratique pour mettre en action une VMC qui ne dispose pas d’une sonde d’humidité. Il s’agit donc d’un moyen efficace d’avoir un système de ventilation à moindre coût. Si vous n’êtes pas encore équipé d’une VMC, le mieux sera cependant de faire poser directement une VMC hygroréglable, la plus efficace de toutes.